Deutsch (DE-CH-AT)French (Fr)

Cycle de vie naturelle du saumon atlantique

 

 

1. Les saumons remontent les rivières  de juillet à novembre. Les plus gros remontent à l'automne, au moment où le niveau de l'eau est le plus élevé. Ils auront parcouru plusieurs centaines de kilomètres pour rejoindre les frayères situées dans le cours supérieur des rivières.

La femelle cherche une frayère où creuser son nid. La frayère doit comporter des galets de la taille d'un oeuf de poule et être alimentée par de l'eau bien oxygénée et de bonne qualité. Les poissons se reproduisent puis la plupart d'entre eux meurt. Seuls quelques saumons parviennent à retourner en mer.
La reproduction est étalée de la mi-novembre à la mi-janvier.

Une femelle saumon pond 2 000 oeufs par kg de son poids : une femelle de 4 kg peut ainsi pondre 8 000 oeufs (soit environ 25 % de son poids).

 

2. Les jeunes saumons passent un à deux ans en rivière. On les appelle des tacons : ce sont des poissons parfaitement adaptés à l'eau douce. Ils se nourrissent de larves d'insectes (éphémères, trichopères...), de gammares (crustacés d'eau douce) ou de petits poissons (chabots, loches, vairons, etc...).

 

3. Au début du printemps, le tacon va subir en rivière un ensemble de modifications internes et externes pour devenir un smolt. A l'issue de cette métamorphose, le smolt sera prêt à gagner l'océan, qu'il rejoindra après s'être acclimaté à la salinité de l'eau pendant un court séjour en estuaire.

 

4. Une fois en mer, le saumon effectue chaque jour 25 à 50 km par jour pour se nourrir. Sa nourriture se compose de petits poissons (harengs, lançons, capelans, etc...), et de petits crustacés. Durant cette période, le saumon peut grandir de 50 cm en 1 an !

 

5. Seulement 3 à 20 % des saumons partis en mer reviendront finalement dans leur rivière d'origine. Ces chiffres varient beaucoup d'une année à l'autre.
Le mécanisme d'orientation qu'utilisent les saumons pour retrouver leur rivière d'origine n'est pas encore connu en totalité. On sait qu'ils utilisent des moyens de repérage variés :

  • orientation solaire,
  • magnétisme terrestre
  • reconnaissance de l'odeur de la rivière d'origine une fois arrivés sur le plateau continental