Deutsch (DE-CH-AT)French (Fr)

Patrimoine

L'avancée déterminante pour l'élevage des poissons en général fut déclenchée en France par la redécouverte de la fécondation artificielle des oeufs de truite et leur mise en incubation.


En 1840, Remy, pêcheur vosgien réussit la fécondation artificielle des oeufs de truite et l'alevinage massif dans les torrents et lacs de sa région. Gehin, un aubergiste de la Bresse, saisit l'importance de cette invention et alerta le docteur Haxo de la Société Savante des Vosges. Celui-ci fit un rapport à l'Académie des Sciences qui en informa le gouvernement. Le ministre de l'agriculture chargea le professeur Coste d'une expertise en vue d'une éventuelle application pratique.Malgré les violentes critiques formulées par quelques scientifiques et les hésitations de certains politiques, le gouvernement encouragea les recherches dans le but de construire une "usine" pour repeupler tous les cours d'eau afin d'avoir du poisson en abondance.


En 1852, la proximité du Rhin et la qualité de l'eau de la nappe phréatique amena le professeur Coste à choisir le site de l'Au pour créer la première pisciculture industrielle d'Europe.
Le Rhin et ses affluents, très poissonneux à l'époque, allaient fournir les millions d'oeufs destinés au repeuplement des cours d'eau de France et d'Europe.


En 1860 l'ensemble des bâtiments et des aménagements extérieurs était terminé.L'établissement fut appelé Pisciculture de Huningue parce que Huningue était la seule ville connue à proximité.


Aujourd'hui, chaque édifice de ce bel ensemble a trouvé sa vocation :

  • la maison de maître abrite les bureaux et les appartements,
  • les maisons de gardiens accueillent des stagiaires
  • les petites maisons Est et Ouest sont respectivement un laboratoire de recherche et une station ornithologique. C'est dans cette station que se pratique le baguage d'oiseaux, sous l'égide du Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d'Oiseaux du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris,
  • la maison de la Réserve Naturelle accueille les expositions temporaires,
  • les dépendances sont utilisées comme ateliers et hangars,
  • l'aile Est abrite essentiellement un élevage de saumons destinés au repeuplement du Rhin et de ses affluents dans le cadre du plan de réintroduction "Saumon 2000".Ainsi 300 000 oeufs de saumons de souches diverses sont incubés chaque année tout comme un petit nombre de Truite fario.
  • l'aile Ouest accueille les visiteurs pour leur présenter l'histoire de notre grand fleuve sous l'intitulé "Mémoire du Rhin".